avant-première de La parole en chantier

Publié le par Enache



La date de l’avant-première de Ceux qui sont restés, la deuxième partie de La parole en chantier, est calée :

Ce sera le 19 novembre. Impossible à cette occasion de ne pas repenser à l’avant-première de la première partie… Il y a déjà un peu plus de trois ans !


Un moment émouvant à plus d’un titre : D’abord parce que la projection a eu lieu au Lycée de l’Image et du Son d’Angoulême (LISA), qui était mon lycée ; ensuite parce que c’est la première fois qu’un de mes films était attendu par tout un quartier.


Sentir une salle entière (l’amphi du LISA était plein  !) vibrer à l’unisson est une récompense que je souhaite à tous les cinéastes de vivre, au moins une fois…

L’équipe municipale a joué le jeu : Phillipe Mottet (UMP) et ses élus ont répondu présent pour un débat où rien ne leur a été épargné.


       
L’exposition d’Alberto avait fière allure, dans le hall rose et bleu du LISA (photo ci-dessus).

A la sortie de la salle, des jeunes du quartier, assez remontés, prennent le maire à partie (photo ci-dessus). Tout cela restera bon enfant, même si un adolescent aura arraché la photographie de sa mère qu’Alberto avait exposé, au motif qu’il n’en avait pas donné l’autorisation…

Pas vraiment de quoi nuire à la bonne ambiance dont ont témoigné les journalistes présents (voir le dossier de presse). Pas non plus de quoi soigner l’image du maire, qui a rendu son écharpe depuis.

 

Commenter cet article